Les indicateurs de l’index mesurent les écarts de rémunération entre les deux sexes. Plus le taux est fort, plus la parité est respectée.

En 2021, les 2 premiers indicateurs du calcul de l’index mettent en avant que les écarts constatés sont en faveur des femmes.

 

 

Fort de son engagement à promouvoir l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes, Citédia a revalorisé en 2021 29% de ses collaboratrices contre 17% de ses collaborateurs, générant ainsi un ratio d’écart d’augmentations individuelles défavorable entre les deux sexes, en faveur des femmes, ce qui a eu pour effet de baisser la note du 2ème indicateur de l’index, passant de 35/35 à 15/35 entre 2020 et 2021.

Citédia est fortement attachée à ne pas discriminer ses collaborateurs et collaboratrices selon leur sexe : en 2021, l’écart de rémunération constaté est de 0.7% en faveur des femmes.

Toutefois, si l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes constitue l’un des fondements de l’égalité professionnelle, d’autres enjeux aussi forts sont portés par Citédia  : renforcer la mixité des métiers, favoriser l’accès à la formation et aux les postes clefs dans les équipes dirigeantes, garantir l’équilibre des temps de vie, lutter contre les agissements discriminants et sexistes.

Chaque jour, nous nous engageons à développer la parité et à promouvoir l’égalité des chances et de traitement au sein de l’ensemble de nos domaines d’activité.